il y a : il y a une année  (12/11/2019)   Ι   affichage: 765   Ι   Commentaires:0


Mgr Fridolin Ambongo / Photo Radio Okapi droits reservés

Mgr Fridolin Ambongo / Photo Radio Okapi droits reservés


Le nouveau cardinal de l’église catholique a tenue sa première conférence de presse depuis qu’il a été crée cardinale ce 12 novembre à Kinshasa . Évoquant plusieurs sujets dont le sujet principal sur l’éducation, le prince de l’église affirme soutenir la gratuité de l’enseignement mais...


Dans son tout premier face-à-face avec la presse nationale depuis qu'il est créé cardinal, Fridolin Ambongo a rassuré, ce mardi 12 novembre 2019, que « l’Église catholique soutient la gratuité de l’enseignement. Mais une gratuité qui ne doit pas détruire le système éducatif. C'est-à-dire, elle ne doit pas être partielle mais totale et sur tous les plans ».

Ainsi, le nouveau cardinal dit attendre du gouvernement « la prise en charge effective des enseignants non payés [NP] et les nouvelles unités [NU]. Ils doivent être payés au même titre que les autres », fait savoir le prélat qui estime que l’Etat doit régulariser rapidement leur situation.

Il a aussi insisté que les questions liées au frais de fonctionnement des écoles doivent être résolu. Il estime que si la gratuité marche bien, beaucoup de parents ne sentiront pas la nécessité d’envoyer leurs enfants dans les écoles privées.


© Nakelasi/ED


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire