il y a : il y a 8 mois  (20/04/2019)   Ι   affichage: 455   Ι   Commentaires:1


6è édition de la semaine de la Science et Technologie à Kinshasa / © Photo 7sur7

6è édition de la semaine de la Science et Technologie à Kinshasa / © Photo 7sur7


La 6è édition de la semaine de la science et des technologies a été officiellement lancée par le Ministre a.i de l’EPSP, Emery Okundji, ce samedi 20 avril.


Le Ministre a plaidé pour la promotion de la Science et des technologies à tous les niveaux de l’enseignement en RDC.Il a indiqué que la SST est un évènement qu’organise chaque année depuis 2014 son ministère en partenariat avec le ministère de la recherche scientifique et l’asbl Investing In People (IPP).Cette 6ème édition, a-t-il précisé, sera organisée du samedi 20 au jeudi 25 avril prochain et a pour thème : “l’ancien et le nouveau monde”.Elle poursuit trois objectifs, à savoir :
1.     Développer auprès des jeunes et du grand public une culture scientifique et technologique;
2.    Promouvoir les savoirs et le savoir-faire dans les domaines scientifiques et technologiques ;
3.    Et susciter des vocations.“La Science et les technologies offrent beaucoup d’opportunités.

Je crois qu’il est temps pour l’Afrique de manière générale et la RDC particulièrement de tirer bénéfice de la quatrième révolution numérique que connaît l’humanité entière”, a déclaré le Ministre a.i de l’EPSP.Plusieurs activités sont prévues pour cette 6ème édition de la SST.

Il s’agit des animations scientifiques, des conférences, des expositions, des projections vidéos et un concours national.Les participants à la cérémonie de lancement ont eu droit à trois conférences de haute portée scientifique.La physicienne Raïssa Malu a entretenu l’assistance sur la problématique de la 4ème Révolution industrielle qu’elle défini entre autre comme la transformation des moyens de production via le développement des usines dites intelligentes, mais aussi de la gouvernance et du management des entreprises.Elle a retracé de manière brève toutes les quatre ères de la révolution industrielle respectivement marquées par la mécanique, l’électricité, l’électronique, Internet et le cyber-systeme, appelé autrement Internet des objets connectés.

Tout en insistant sur la nécessité d’investir dans l’Intelligence artificielle, cette femme scientifique a plaidé pour la modification du système éducatif congolais en réservant une place de choix à la promotion de la Science et des technologies.Deuxième intervenants à l’instar du professeur Sam Yala s’est appesanti sur les stratégies à mettre en place afin de positionner l’Afrique au cœur de la quatrième Révolution industrielle.Pour y parvenir, a-t-il affirmé, il faudra agir sur les quatre piliers stratégiques que sont la gouvernance politique, l’Education, l’innovation et l’infrastructure.

Deux autres interventions ont ponctué cette cérémonie du lancement de la SST. Audrey Pulvar a parlé de l’Afrique comme épicentre de la révolution écologique mondiale.L’entrepreneur John Lombela a donné une conférence sur la révolution amorcée dans le monde des affaires par les monnaies électroniques dont le Bitcoin.

Le lancement de la sixième édition de la Semaine de la Science et des technologies a eu lieu dans la salle de spectacle de l’Espace Texaf Bilembo à Gombe. Il a connu la participation de plusieurs personnalités du monde politique et scientifique.

©Nakelasi


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire