il y a : il y a 2 d'années  (02/05/2019)   Ι   affichage: 2.06K   Ι   Commentaires:0


Elèves finalistes devant le Lycée Bosangani à kinshasa - Gombe/ © John Bompengo

Elèves finalistes devant le Lycée Bosangani à kinshasa - Gombe/ © John Bompengo


Le ministre intérimaire de l’EPSP Emery OKUNDJI a lancé ce jeudi 02 mai 2019 à Kinshasa, le début des examens d’Etat hors session. Ils sont au total 705.388 candidats au secondaire général, normal et technique pour 2095 centres à prendre part à ces épreuves préliminaires.


Comparativement aux épreuves hors session de 2018, il y a une augmentation de l’ordre de 27040 candidats soit 3,98%. En outre, l’une des particularités de l’édition 2019 est qu’il se dégage un taux élevé de participation des filles.

Il faut signaler aussi que les villes de Béni, Butembo pour des raisons sécuritaires et  Kasongo Lunda pour raison de catastrophe naturelle n’ont pas passé les épreuves ce 02 mai et sont programmées pour une session spéciale qui se déroulera du 17 au 22 mai 2019. 
A Kinshasa, le ministre Emery Okundji, accompagné du ministre provinciale de l’éducation Thérèse OLENGA et la délégation de l’EPSP a visité quatre centres situés à l’Athénée de la Gombe dans la province éducationnelle de Lukunga, au complexe scolaire Kimbuta à la Funa, au collège Saint Joseph Elikya à la Tshangu et Collège Saint Raphael au Mont-Amba. « J’encourage les finalistes à la concentration et au travail.

Car le président de la République, Félix-Antoine TSHISEKEDI compte beaucoup sur une jeunesse bien formée et éduquée
 » a indiqué le ministre Emery OKUNDJI aux finalistes. 
Les épreuves se sont déroulées  normalement sur le plan technique et matériel sans incidences.

© Nakelasi / 
Julien MPIA


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire