il y a : il y a 7 mois  (22/05/2019)   Ι   affichage: 852   Ι   Commentaires:3


L'élève Bugandwa , la victime

L'élève Bugandwa , la victime


Âgé de 10 ans, en 5è année primaire, l’élève Bugandwa a reçu les coups à la tête, frappés par son enseignant, et décède quelques jours après à la Clinique universitaire.


Le 25 avril dernier, à l’école « le village », l’élève Bugandwa a reçu des coups à la tête frappés par son enseignant et depuis ce jour, le jeune élève a commencé à se plaindre des maux de tête qui s’accentuaient au fil du temps.

Inquiets, les parents vont le conduire à l’hôpital pour diagnostiquer et évaluer(imagerie médicale) le choc reçu; ayant trouvé une anomalie au niveau de la tête, le neurochirurgien a de si tôt exigé une intervention chirurgicale au niveau de la tête pour réparer les lésions causées par ces coups.  

A la demande de la famille, il a été exigé au promoteur de l’école de couvrir tous les frais liés à cette intervention dans le cadre d’un arrangement à l’amiable entre l’école et les parents de l’élève.   Sur les 3.500$ telle qu’exigée comme caution,  1.200$ a été remis à la famille par le promoteur de l’école prétextant que l’école n’a pas des moyens.  

Quelques jours après son hospitalisation, l’élève succombe de suite de ce traumatisme. Les parents et proches de la victime portent plainte et l’enseignement est aux arrêts.  

La famille n’a pas voulu faire trop de commentaires étant donné que le dossier se trouve entre les mains de la Justice, nous y reviendront avec plus de détails
.
   


© Nakelasi


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire