il y a : il y a 3 mois  (02/09/2019)   Ι   affichage: 242   Ι   Commentaires:0


Eleves devant une salle de classe ce 2 septembre 2019/ ©Photo droits tiers

Eleves devant une salle de classe ce 2 septembre 2019/ ©Photo droits tiers


Ce lundi 2 septembre, les bleus blancs étaient visibles dans les grandes villes de la République Démocratique du Congo pour motif la rentrée de classe telle que prévue dans le calendrier de l'EPSP sur toute l'étendue du territoire national .


À Bandundu ville, la rentrée scolaire était effective dans la quasi-totalité des écoles dans cette partie du pays. Le gouverneur du Kwilu a fait une ronde d'inspection dans quelques écoles.
"En général, la rentrée scolaire 2019-2020 est effective. Après notre ronde, dans certains écoles la moyenne de participation des élèves est de 50% bien que dans d'autres où c'est 20%. " S'est exprimé  Willy Itsundala au micro de nos correspondants sur place.

De l'ouest à l'Est du pays, les rues de la ville de Bukavu étaient colorées par une présence massive des élèves tôt le matin. Un engouement des élèves a été constaté dans les écoles publiques conséquence de la mise en application de la gratuité de l'éducation de base prônée par le chef de l'État Félix Tshisekedi Tshilombo.

Même situation à  Goma dans le Nord-Kivu, le ministre provincial de l'éducation dans ce coin de la RDC, Jean De Dieu Giza Kasereka, après avoir effectué la ronde de certaines écoles maternelles, primaires et secondaires a dit avoir constaté une augmentation "significative" des effectifs dans les établissements publics et conventionnés.

" Les impressions sont bonnes. Nous remercions les parents d'avoir envoyé les enfants à l'école. Et dans certaines écoles nous nous sommes rendus compte que les effectifs sont passés du simple, au double", a déclaré le ministre Jean De Dieu Giza.

Certains chefs d'établissements  ont félicité la décision du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo sur la gratuité de l'enseignement de base qui "permettra aux écoliers d'étudier en toute quiétude".

Cette rentrée scolaire 2019-2020 n'a pas été le retour rêvé pour certaines institutions privées. N'étant pas concernées par la gratuité, certaines d'entre elles ont connu une baisse des effectifs par rapport à l'année dernière.


©Nakelasi/ Gaëtan Magalano


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire