il y a : il y a une année  (09/10/2018)   Ι   affichage: 284   Ι   Commentaires:0


Elèves et leur enseignante / © Photo EPSP

Elèves et leur enseignante / © Photo EPSP


L’Inspecteur Générale de l’Enseignement Primaire Secondaire et Professionnel en collaboration avec l’Agence pour la Promotion de l’Enseignement (APE), a organisé un séminaire de formation sur l’utilisation des matériels didactiques « BLOCS-CUBS » à l’intention des institutrices et instituteurs du pré- primaire ainsi que des enseignants du degré élémentaire du primaire.


Ce séminaire qui s’inscrit dans le cadre de formation permanente a pour but d’apprendre aux enseignants une méthodologie efficace et pratique pour amener les élèves à apprendre, de manière facile et naturelle les leçons inscrites dans le programme scolaire. C’est un marathon de formation aux différents niveaux qui sera dispensé par ALLYSON TACHE, enseignante canadienne retraitée et spécialiste dans le domaine de l’éducation de la petite enfance. Deux temps fort ont marqué le début de la formation. Il s’agit de la cérémonie d’ouverture présidée par l’inspecteur générale de l’EPSP, Michel Djamba ainsi que du déroulement proprement dit de la session. Invitée à prendre la parole pour la circonstance, JOSEPHINE MAHALA, inspectrice adjointe en charge de l’enseignement maternelle, a tenu à remercier ALLYSON TACHE, pour avoir accepté l’invitation du ministre de l’EPSP à venir dispenser cette formation qui revêt, selon elle, une importance capitale. Pour sa part, MICHEL OTTO, coordinateur de l’APE, a rendu hommage au ministre de l’EPSP, GASTON MUSEMENA, qui a rendu possible l’arrivée à Kinshasa de la formatrice, ALLYSON TACHE. Pour MICHEL OTTO, les matériel didactiques « BLOCS-CUBS » sont d’une importance capitale dans l’enseignement maternel.

 Découverts au BURKINAFASO lors d’un voyage sur l’initiative d’ALLYSON TACHE, « BLOCS-CUBS » ne sont pas une nouveauté à Kinshasa. Dans la capitale, on les appelle « blocs logiques » même si le contenu et l’usage sont tout à fait différents » a indiqué le coordinateur de l’APE.

 Pour Michel OTTO, les matériels didactiques blocs cubs vont certainement permettre aux éducatrices de la maternelle de bien apprendre aux enfants et d’arriver enfin, à parler le même langage. L’inspecteur général de l’EPSP qui a salué de vives voix la présence en RDC de la formatrice ALLYSON TACHE, a révélé quelques lacunes qui rongent jusque-là l’éducation maternelle en RDC. Il s’agit entre autre, selon MICHEL DJAMBA, d’une faible dotation des structures scolaires en matériels didactiques et un faible usage des matériels pédagogiques dans les écoles maternelles. Il a exhorté les participants à bien assimiler les matières dispensées lors de cette session de formation.


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire