il y a : il y a 2 semaines  (29/11/2019)   Ι   affichage: 172   Ι   Commentaires:0


Les participants aux assises sur la revue conjointe de la stratégie sectorielle de l'éducation et de la formation 2016-2025 /©Photo Nakelasi

Les participants aux assises sur la revue conjointe de la stratégie sectorielle de l'éducation et de la formation 2016-2025 /©Photo Nakelasi


La mise en œuvre progressive de la gratuité de l'éducation de base parmi les recommandations des assises des travaux de la revue conjointe de la stratégie sectorielle de l'éducation et de la formation 2016- 2025.


Ces assises de 4 jours ont réuni plus de 200 personnes issues de quatre ministères du secteur de l'éducation, des ministres provinciaux de l'éducation, des représentants des partenaires techniques et financiers ainsi que des experts du Partenariat Mondial pour l'Education et des délégués de quatre pays africains (Congo Brazzaville, Burundi, Côte d'Ivoire et la Centrafrique). 

Quatre jours de débats et analyses qui ont permis aux participants de formuler des recommandations pour la redynamisation du système éducatif congolais. 

Pour ce qui est de l'EPST, le Secrétaire Permanent du SPACE, le Prof Valère Munsya rapporte que les participants ont proposé la mise en œuvre progressive de la gratuité de l'éducation de base, la mise en place de l'éducation de base élargie, la formation des enseignants et l'évaluation des apprentissages. 

Pour la Formation professionnelle, Art et Métiers, le Prof Valère Munsya a parlé de l'élaboration du plan de développement et du cadre de qualification et de certification. Du côté de l'ESU, il s'agit de l'arrimage du système LMD. 

Le ministre d'État en charge de l'EPST s'est dit satisfait des résultats obtenus à l'issue des travaux qui se sont tenus au Rotana Hôtel. Des résultats, a-t-il souligné, qu'il faut capitaliser en veillant à la mise en œuvre de ces recommandations. 

Willy Bakonga a promis "que le Gouvernement examinera avec toute l'attention requise, les recommandations issues de ces assises et que nous ne ménagerons aucun effort pour les opérationnaliser et rechercher les financements nécessaires et complémentaires pour leur mise en œuvre". 

En ce qui concerne la gratuité de l'enseignement de base, tous les participants ont reconnu l'impact indéniable de la réforme par l'amélioration de la qualité des apprentissages. 

Il reste cependant à consolider les acquis de cette gratuité en prenant des mesures de soutenabilité qui passent entre autres par le paiement des enseignants non payés et de nouvelles unités. La prochaine revue est prévue l'année prochaine.

© Nakelasi/ED


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire