il y a : il y a 8 mois  (14/01/2020)   Ι   affichage: 573   Ι   Commentaires:0


Commune de salamabila -territoire de Kabare - Province de Maniema/©Photo droits tiers

Commune de salamabila -territoire de Kabare - Province de Maniema/©Photo droits tiers


Le curé de la paroisse de Salamabila annonce avoir donné refuge à plus de 1.000 élèves lors des affrontements intenses qui ont opposé les forces armées (FARDC) et les Maï-Maï Malaika dans la commune de Salamabila la journée du Samedi 11 janvier 2020.


"Les évènements du week-end nous ont vraiment perturbé. Plus de 1.000 élèves se sont réfugiés dans notre enclos craignant pour leur sécurité lors des affrontements entre les FARDC et les Maï-Maï. Les affrontements ont éclatés pendant les heures de cours et ces élèves se sont refugiés à la paroisse. Maintenant nos services sont en train de les acheminer dans leurs familles respectives", a-t-il expliqué.

L'Abbé célestin Kijana fait savoir qu’une équipe de la Croix-Rouge est sur terrain pour enterrer les personnes décédées et que c'est à son retour  que le bilan réel des morts et blessés sera connu.

rappelons que les FARDC ont repris le contrôle de la commune rurale de Salamabila en territoire de Kabambare dans la province du Maniema dimanche 12 janvier dernier, après des affrontements violents avec les Maï-Maï Malaika toute la journée du Samedi 11 janvier. 

Les combats se sont poursuivis toute la nuit jusqu’au dimanche matin vers 10h, heure locale. La société civile et l’autorité communale confirment que les FARDC contrôlent en ce moment toute la ville, même si des coups de feu sont encore entendre à quelques km sur l’axe Matshapano.

©Nakelasi/ED


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire