il y a : il y a 4 semaines  (24/01/2020)   Ι   affichage: 148   Ι   Commentaires:0


Willy Bakonga - ministre d'Etat, ministre  de l'EPST/©Photo EPST

Willy Bakonga - ministre d'Etat, ministre de l'EPST/©Photo EPST


Depuis Londres où il participe au forum mondial sur l'éducation (EWF), le Ministre de l'EPSP dit être déterminé à mener cette reforme de la gratuité de l'enseignement de base qui répond aux aspirations de la population.


« Nous sommes déterminés à aller de l’avant, nous sommes déterminés à pérenniser cette gratuité de l’Enseignement primaire qui a fait quand même beaucoup de satisfaction au niveau du pays. Tous les parents et élèves sont très contents et adhèrent à cette vision du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi », déclare le Ministre d’Etat, Ministre de l'EPST, Willy Bakonga.

membre de la délégation gouvernementale qui a accompagné le Président de la République à Londres, le Ministre de l’EPST a vanté les progrès réalisés dans le secteur de l'éducation dont la gratuité de l’Enseignement de base caractérise la politique majeure du secteur. une réforme qui a permis à près de 2,5 millions d'enfant de regagner le chemin de l'école depuis la rentrée scolaire de septembre..

devant un auditoire rempli des investisseurs, le patron de l'éducation a énuméré quelques difficultés rencontrées dans la mise en application de la gratuité de l'enseignement.
infrastructures scolaires vestiges ou inexistantes,les salles de classes trop petites par rapports au nombre d'élèves, les conditions sociales des enseignants.

« Aujourd’hui avec les effets induits de la gratuité primaire, nous avons besoin des investisseurs, il y a de la place pour tout le monde. Nous avons besoin qu’ils viennent en appui aux infrastructures scolaires. Nous avons eu des échanges fructueux avec les investisseurs britanniques au forum mondial de l’éducation, nous avons eu quelques contacts et les promesses sont faites par rapport à l’appui que la RDC attend au sujet des effets induits de la gratuité et surtout pour le financement de cette réforme ».

La RDC attend donc des investisseurs britanniques pour relever les défis importants auxquels fait face le pays, notamment dans le secteur de l’éducation, qui est une des priorités du programme du Chef de l'Etat.

©Nakelasi/ED


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire