il y a : il y a 2 mois  (26/03/2020)   Ι   affichage: 285   Ι   Commentaires:0


Des jeunes filles écoutant leur enseignant à l'Ecole de Gourdjia Kwara, dans la région de Tilaberri au Niger.

Des jeunes filles écoutant leur enseignant à l'Ecole de Gourdjia Kwara, dans la région de Tilaberri au Niger.


Le Partenariat mondial pour l'éducation (PME) a annoncé aujourd'hui une contribution de 8,8 millions de dollars US en faveur de l'UNICEF pour aider les enfants et les jeunes de 87 pays en développement à accéder à des possibilités d'apprentissage pendant la pandémie de COVID-19.


Plus de huit enfants et jeunes sur dix dans le monde sont affectés par la fermeture des écoles à l'échelle nationale dans plus de 156 pays, ce qui perturbe déjà leur apprentissage et leur accès à des services vitaux.

« Il est urgent d'investir aujourd’hui dans les systèmes éducatifs pour atténuer l'impact de la pandémie de COVID-19 sur les enfants dans les pays en développement. Ces fonds sont une première étape pour relancer les efforts des gouvernements à assurer la sécurité des étudiants et garantir qu'ils puissent continuer à apprendre, notamment en soutenant les enseignants et les écoles », a déclaré Alice Albright, Directrice générale du PME.

Afin de garantir la rapide disponibilité des ressources dans les pays qui en ont le plus besoin, le PME s'est associé à l'UNICEF pour mettre en œuvre ce financement. Les fonds aideront les gouvernements et les partenaires locaux du secteur de l’éducation à réduire l’impact du COVID-19 sur l’éducation des enfants, en garantissant la continuité de l’apprentissage et en soutenant le recours à des pratiques sûres dans les écoles.

Ces fonds répondront aux nombreux besoins des enfants en cette période difficile. De la préparation de programmes d'apprentissage alternatifs à la mise à disposition d'informations vitales sur le lavage des mains et d'autres mesures pour assurer leur sécurité, de la diffusion de conseils pour soutenir leur santé mentale aux programmes de prévention de la stigmatisation et de la discrimination, en encourageant les élèves à éviter les stéréotypes lorsqu'ils évoquent le virus, ce généreux financement contribuera grandement à aider les enfants et les jeunes à poursuivre leurs études.

« La pandémie de COVID-19 a bouleversé la vie des enfants comme jamais auparavant », a déclaré Henrietta Fore, Directrice générale de l'UNICEF. « Des centaines de millions d'enfants devront passer des semaines et des mois loin de leurs salle de classes. Nous savons par expérience que plus les enfants vulnérables restent éloignés de l'école, moins ils sont susceptibles d’y retourner. Il est essentiel de mettre à leur disposition d'autres façons d'apprendre et de reconstruire une routine. Si nous agissons maintenant, nous pouvons prendre les mesures nécessaires pour protéger leur avenir tout en protégeant leur présent. »

Les gouvernements des 87 pays éligibles commenceront à recevoir, à partir du 30 mars, des fonds destinés à soutenir la réponse de leurs systèmes éducatifs au COVID-19. Les fonds sont destinés à les aider à intensifier la planification des interventions, la communication autour du fonctionnement sûr des écoles, le partage des connaissances et le renforcement des capacités.

Ces fonds représentent une première étape dans la mobilisation du PME pour apporter un soutien financier à ses pays partenaires et les aider à faire face aux impacts que les perturbations de leurs systèmes éducatifs auront sur les enfants. L'UNICEF fournira également 4 millions de dollars de ressources pour soutenir 58 autres pays.

©Nakelasi/ED


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire