il y a : il y a 6 mois  (13/04/2020)   Ι   affichage: 651   Ι   Commentaires:0


Une salle de Classe fermée /©Photo droits tiers

Une salle de Classe fermée /©Photo droits tiers


Face à l'une des grandes crises sanitaires de nos jours, le monde entier est à l'arrêt; les centres d'apprentissage subissent le même sort; une casse-tête pour les autorités du secteur qui ne veulent pas rompre la chaine de transmission des connaissances; d'où le recours aux moyens numériques pour assurer la continuité de l'école même à distance.


Au mois de mars le monde a enregistré une montée fulgurante de la pandémie; une situation qui contraint les autorités d'arrêter momentanément la vie (ndlr: activités habituelles de la population) et l'école n'est pas du reste. Plus de 800 millions d'élèves à travers le monde sont touchés d'après le partenariat mondial pour l'éducation.

Une situation inédite qui ouvre la porte aux outils NTIC (Nouvelles Technologie de l'information et de la Communication) qui permettent à distance et grâce à internet de poursuivre les cours même s'il faut le souligner que très peu de pays surtout en Afrique sont préparés à cette réalité.

Même si pour les écoles avant-gardistes rien n'est compliqué: les cours sont disponible en ligne, devoirs par voie électronique, communication permanente avec les parents via la messagerie bref un système assez fonctionnelle pour continuer l'école à distance; Par contre le reste des écoles sont pris de court et donc les autorités font recours aux différents outils technologiques disponibles dans leurs pays respectifs pour sauver les meubles.

La france, la RDC, le Sénégal, l'Autriche, l'Estonie, la Tanzanie etc.. font de la télé-classe où les chaines de télévision sont transformées en des séances de session des cours selon les promotions.

Au-delà des chaînes de télévision, certains pays vont plus loin, en rajoutant une panoplie d'outils importants dans le même objectif:
- les plateformes des cours en ligne;
- les outils d'exercice et d'apprentissage des élèves en ligne;
- les outils de suivi d'indices d'évolution pédagogique des élèves par leurs parents;
- les outils de visites virtuelles des sites historiques pour le cours d'histoire (où les enfants font une visite virtuelle des différents sites touristiques).

Offrant ainsi, aux autorités et aux parents la possibilité d'avoir un maximum d'outils nécessaires pour ne pas rompre la chaine de transmission des connaissances pendant cette période.

Si certains pays se trouvent préparés à cette situation par l'utilisation depuis un certain moment de ces outils qui font partie du secteur de l'éducation nationale; ceux du tiers monde, surtout de l'Afrique sub-saharienne devront désormais comprendre l'importance de les intégrer dans le système éducatif national des leurs pays respectifs; Car au delà des contraintes économiques, ceci devient une nécessité révélant tout son sens et son importance pour nos système éducatifs africains.

©Nakelasi/ED



Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire