il y a : il y a 9 mois  (25/02/2019)   Ι   affichage: 214   Ι   Commentaires:0


l'Hérédité / Photo © droits tiers

l'Hérédité / Photo © droits tiers


L’entrée dans la sexualité se produit, pour l’immense majorité des jeunes au moment de l’adolescence mais l’éducation sexuelle commence bien avant à travers les nombreux messages perçus par les enfants.


Il est habituel de dire qu’après les stades prégénitaux de la petite enfance décrits par Freud l’enfant entre dans une période où il se désintéresse de la sexualité (phase de latence) mais il n’en reste pas moins que l’enfant continue d’observer la façon dont interagissent ses parents et à découvrir, à travers les médias et les discussions avec d’autres enfants, de nombreux messages qui forment les fondations de sa sexualité adulte :

- place et expression des sentiments,
- relations de genre et de pouvoir dans le couple,
- acceptabilité ou rejet des certains comportements par ses éducateurs,
- estime de soi et image du corps, interdits autour de la masturbation, conception de la masculinité et de la féminité, etc.

Tout ceci se met en place bien avant le premier baiser sexuel (avec la langue) décrit par les sociologues puisque l’âge médian de celui-ci est de 13,6 ans pour les hommes et 14,1 ans pour les femmes.

A 15-16 ans, une majorité de jeunes s’estime bien informés sur la puberté, la contraception, la découverte du corps mais reste fortement intéressée par des informations sur l’éducation sexuelle et affective : le premier rapport sexuel, la contraception, les risques d’infection sexuellement transmissibles (IST), connaître une personne à qui se confier en cas de problème, etc.

Le médecin généraliste du Centre de santé « Nathan » dans la commune de Kalamu, a   déploré le manque d’un dialogue franc des parents sur la sexualité avec leurs enfants. Ce manquement constitue un obstacle pour l’épanouissement de leur progéniture. les parents doivent être des responsables capables de partager leurs expériences avec  ces derniers pour leur assurer une sexualité protégée et éviter tout dérapage lié à la vie   en vue de leur garantir un meilleur avenir. Il a déploré que la grande majorité de la population et surtout les enfants, ne soit pas suffisamment informée sur la sexualité qui est notamment considérée comme un tabou  au sein des familles africaines.
L’éducation sexuelle doit fournir aux jeunes des connaissances fiables sur la sexualité, renforcer leur capacité à prendre des décisions responsables, leur permettre d’explorer et définir leurs propres valeurs, et leur fournir un modèle sain de comportement sexuel.

La sexualité doit être assurée à la maison et à l’école, a-t-il insisté, pour leur éviter des maladies sexuellement transmissibles (M.S.T), dont le VIH ainsi que la grossesse précoce chez les filles avant de recommander aux parents de sensibiliser les enfants en âge de puberté au comportement  à adopter,.


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire