il y a : il y a 4 mois  (02/07/2020)   Ι   affichage: 372   Ι   Commentaires:0


images d'illustration de la côte d'ivoire

images d'illustration de la côte d'ivoire


En Côte d’Ivoire, au village Bonéfla, les élèves en colère enterrent trois présumés sorcières qui sont accusés d’avoir tué leur collègue Camille, élève de la 4è année. Cette mort selon les témoins ne serait pas naturelle; Elle serait l’œuvre de trois présumées sorcières du village.


Selon une source proche de la victime, « le petit Camille est décédé dans la matinée du jeudi 25 juin 2020 vers 9 heures. L’enfant est tombé malade, et en pareil circonstance en zone rurale le premier réflexe des parents c’est la médecine traditionnelle. Ils sont donc allés chez un guérisseur-voyant avec l’enfant. Il avait des œdèmes au niveau du corps y compris le visage »

« Entre temps, ils ont eu l’information que c’était un mal mystérieux et que c’était une affaire de sorciers. Suite à leurs propres investigations, ils se sont rendus compte que la voisine de la cour familiale avait des attitudes bizarres et a fini par être démasquée, selon eux. Elle aurait reconnu les faits et a cité deux autres membres de la confrérie. Celles-ci, auraient toutes avoué qu’elles ont pris l’enfant en sorcellerie. Et qu’elles se seraient partagées la viande », dit-il la gorge nouée.

Trois présumées sorcières enterrées vivantes après la mort d’un élève à Bonéfla« Les parents du petit ont décidé de pousser l’affaire plus loin en allant chercher un guérisseur-voyant. Celui-ci a exigé la somme de 150 000 FCFA pour le guérir et une avance a été faite pour commencer le travail. Entre temps, la situation allait de mal en pis. Le guérisseur a fait savoir que si les présumées sorcières arrivaient à réunir les différentes parties du corps que chacune d’elles avait eues, il n’aurait pas de problème à guérir l’enfant », fait-il remarquer.

« Suite à leurs propres investigations, ils se sont rendus compte que la voisine de la cours familiale avait des attitudes bizarres et a fini par être démasquée, selon eux. Elle aurait reconnu les faits et a cité deux autres membres de la confrérie. Celles-ci, auraient toutes avoué qu’elles ont pris l’enfant en sorcellerie »

Il indique que « sur insistance des parents, le guérisseur a fini par rejoindre le village avec l’enfant. Alors, une négociation s’engage entre lui et les présumées sorcières. C’est ainsi, qu’une d’entre elles finit par avouer que c’est elle qui a pris le cœur de Camille. Et qu’elle l’a accroché sur un arbre dans un champ. Elle poursuit qu’elle était prête à aller le chercher », précise notre source.

D’après lui, « effectivement l’enfant se plaignait d’un mal de cœur depuis quelques jours. Il vomissait du sang. Les négociations s’enlisaient et la dame ne faisait que les tourner en bourrique. Finalement l’enfant est décédé. Bien avant, toutes les trois été citées dans l’affaire ont été ligotées par les villageois ».

Et d’ajouter, « lorsque les camarades d’école du petit ont appris la nouvelle, ils sont venus une première fois pour donner un avertissement. Ils ont dit que si leur camarade meurt, les sorcières présumées seraient tenues pour responsables et seront traitées comme telles. Dès qu’ils ont appris le décès de leur ami d’école, ils sont venus en cortège envahir le village. Sous la pression, les villageois qui voulaient protéger les présumées sorcières n’ont pas pu.

Elles ont été arrachées de force aux villageois et l’irréparable s’est produit. Elles ont été enterrées vivantes sur place. Informée, la gendarmerie est intervenue mais c’était tard. Elle a tout de même fait le constat d’usage et a ouvert une enquête"


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire