il y a : il y a 3 semaines  (11/11/2020)   Ι   affichage: 288   Ι   Commentaires:0


Image d'illustration /© photo tiers, droits réservés

Image d'illustration /© photo tiers, droits réservés


Le Gouvernement congolais à travers le ministère de l’EPST a formellement interdit aux établissements scolaires (privés et publics) d’infliger des punitions corporelles aux élèves.


Suite à plusieurs cas d’accidents tragiques survenus l’année scolaire dernière et aux revendications des parents, le gouvernement a décidé d’instruire aux établissements scolaires de punir autrement les enfants. Plus privilégier la punition pédagogique, mentale que corporelle car celle-ci cause des dommages énormes, parfois irréparables conduisant même à la mort.

« Un instructeur ne peut pas donner la mort à son élève, peu importe la gravité de l’acte commis » déclare un parent qui reçoit avec satisfaction cette nouvelle.

Rappelons que plusieurs cas d’accidents ont été recensés l’année dernière suite aux punitions infligées aux élèves par les enseignants. Morts, blessures, traumatismes, fractures corporelles ont été signalés à répétition dans les écoles.
Ceci est une bonne nouvelle pour les parents qui se sont plaint plusieurs fois sur la brutalité des encadreurs à l'école.

©Nakelasi/ED


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire