il y a : il y a 3 semaines  (30/03/2021)   Ι   affichage: 1.75K   Ι   Commentaires:0


Images d'illustration/ ©Photo droits tiers

Images d'illustration/ ©Photo droits tiers


Fonctionnant avec des faux arrêtés ayant un personnel avec des dossiers irréguliers, 1179 écoles ne recevront plus la paye de l’état dans les prochains jours.


Le Secrétaire Général à l'Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST), Jean-Marie Mangobe, a annoncé dans une correspondance signée et publiée le 26 mars 2021 aux Gouverneurs de province, la désactivation des écoles non conventionnées fonctionnant sur base des faux arrêtés, de leur personnel, de tous les agents ayant des données d'identification irrégulière ainsi que des doublons du fichier paie des enseignants sur toute l'étendue de la RDC. 

Cette décision résulte des recommandations formulées par l'Inspection Générale des Finances à l'issue de sa mission effectuée au sein de l'EPST relevant, entre autre, l'existence de certaines écoles qui fonctionnent et reçoivent des fonds du trésor public alors qu'elles ont des faux documents. 

"A cet effet, je me fais le devoir de vous informer que les écoles non conventionnées fonctionnant avec des faux arrêtés ainsi que leur personnel en annexe seront désactivés du fichier de paie des enseignants", a relevé le secrétaire général de l'EPST. 

Cette mesure a été prise par sa hiérarchie car le Premier Ministre a eu à demander au Ministre d'État, Ministre de l'EPST, Willy Bakonga Wilima, après les éclairages de l'enquête de l'IGF, d'instruire le Service de Contrôle de la Paie des Enseignants (SECOPE), de procéder à la désactivation des écoles fonctionnant avec des fichiers fictifs et aux agents non en ordre.


Richard Musafiri

Télécharger la liste complète


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire