il y a : il y a une année  (19/11/2019)   Ι   affichage: 1.8K   Ι   Commentaires:0


Images d'illustration / ©Photo droits tiers

Images d'illustration / ©Photo droits tiers


Plusieurs centaines d'élèves de certaines écoles publiques sont descendus dans les rues de la ville de Goma pour réclamer la reprise des cours suspendus depuis bientôt une semaine.


''Nous avons droit à l’éducation, nous devons tous étudiés comme partout à ailleurs.  Nous demandons que tout soit régler pour que nos enseignants reprennent les cours en toute urgence,'' disent les manifestants en bleu blanc.

Avec leurs cartables, des cahiers, visiblement fâchés, des écoliers et élèves de différentes écoles de Goma ont fait plus de 7km à pieds jusqu’au bureau du Gouverneur de la province du Nord-Kivu.  Ils lui ont déposé en main propre leur mémorandum. Après un entretien le gouverneur leur a promis la reprise des cours dès ce mercredi soit 3 jours après.

Le Gouverneur NZANZU KASIVITA CARLY a d'abord salué l'Esprit de militantisme dans le chef de ces élèves de l’organisation dénommée ‘‘ Union des Élèves pour le Changement’’, avant de les rassurer que d'ici Mercredi 20 Novembre, des solutions durables seront trouvées pour que les cours reprennent.

Pour Carly Nzanzu Kasivita, demain mardi 19 novembre, une grande rencontre entre lui et les responsables des enseignants du Nord-Kivu et différents chefs d'établissements de Goma sera à l’ordre du jour pour trouver comment mettre définitivement fin à ces mouvements des grèves.

‘‘ Nous disons merci au Gouverneur qui vient de nous recevoir, il nous a promis la reprise des cours dès ce mercredi,’’ a fait savoir un des délégués des élèves.

Notons cependant que les enseignants de certaines écoles publiques de la ville de Goma avaient décrété une grève pour demander au gouvernement congolais de matérialiser ses engagements liés à la gratuité notamment de l'enseignement de base en prenant en charge des enseignants, Nouvelles Unités (NU), ainsi que les Non Payés (NP) sur l’étendue de la RDC. A Goma les enseignants avaient repris les cours sous condition de respecter un protocole. Selon eux, le protocole n’ayant pas été respecté, ils ont décidé de rentrer en grève il y a moins d’une semaine.

© nakelasi/ LibreGrandlac


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire