il y a : il y a 2 d'années  (16/12/2019)   Ι   affichage: 2.25K   Ι   Commentaires:0


Abbé Nshole, secrétaire de la CENCO ce 16 décembre 2019/ ©Photo actualité.cd

Abbé Nshole, secrétaire de la CENCO ce 16 décembre 2019/ ©Photo actualité.cd


La Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) a publié son rapport sur le bilan de l’application de la gratuité de l’enseignement de base trois mois après la rentrée scolaire, date de lancement effective de la gratuité.


La Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) a publié son rapport sur le bilan de l’application de la gratuité de l’enseignement de base trois mois après la rentrée scolaire, date de lancement effective de la gratuité.

Dans son rapport, L’Abbé Donatien N’shole, secrétaire de la CENCO a révélé que 9,7% des enseignants (soit 22 698) ne sont pas payés. Aussi 18,9 % (soit 44 138) des enseignants sont des nouvelles unités non enregistrés, par conséquents non payés.

Au niveau des écoles, les chiffres sont flagrants : 1 898 soit 11,6% des écoles ne sont ni mécanisées ni budgétisées. 1 330 établissements soit 8,1% sont non agréés mais opérationnels aussi 243 écoles soit 1,5% sont agréées mais non opérationnelles.

Pour les frais de fonctionnement des écoles, la Cenco note avec satisfaction l'augmentation des frais de fonctionnement des écoles primaires, l’augmentation des frais de motivation à tous les niveaux (maternel, primaire et secondaire) ainsi que la suppression des autres frais scolaires au niveau primaire.

Pour les écoles catholiques, Les évêques saluent également le fait que 1 666 649 soit 71,4% des enseignants des écoles catholiques sont payés et 11 465 écoles catholiques(soit 70,7%) sont mécanisées et budgétisées.


Par ailleurs, ils recommandant aux autorités la prise en charge des nouvelles unités (NU)dès le mois de janvier conformément à la promesse du Chef de l'Etat. En précisant que cette paye doit prendre en compte les effet rétroactif « pour motiver les enseignants Nouvelles unités».

©Nakelasi/ ED


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire