il y a : il y a une année  (13/02/2020)   Ι   affichage: 1.62K   Ι   Commentaires:0


images d'illustration d'une école dans la ville de Gbadolité / ©Photo droits tiers

images d'illustration d'une école dans la ville de Gbadolité / ©Photo droits tiers


A 15km du centre-ville de Gbadolite (Nord-Ubangui), les salles de classes sont pléthoriques dans les écoles de Molegbe depuis le lancement de la gratuité de l'enseignement de base par le Gouvernement.


A l’école primaire Kwada, par exemple, une classe de classe compte cent soixante-six élèves, pour une jeune enseignante qui doit se casser en mille morceaux pour les encadrer. 

« Je place deux capitas (chefs de classe) derrière, au milieu et devant pour veiller. Cela me permet de maitriser la salle », a expliqué l’enseignante. 

Cet effectif pléthorique est dû à la fusion de deux salles de classes, faute d'enseignant, selon la sœur directrice de l'école, Augustine Daboko.

« Dans la classe de 6eme, l'enseignant a du mal pour corriger les notes d'exercice et de devoir des élèves », a-t-elle expliqué. 

Elle invite les autorités compétentes à prendre des mesures qui s’imposent. Augustine Daboko espère cependant que les choses vont changer avec le temps. « C’est un début, nous croyons que les années prochaines les choses changeront », a-t-elle affirmé à la presse.


©Nakelasi/ED


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire