il y a : il y a une année  (21/08/2019)   Ι   affichage: 760   Ι   Commentaires:0


Les élèves dans la cours/©Photo John Bompengo- R.Okapi

Les élèves dans la cours/©Photo John Bompengo- R.Okapi


C'est déjà ce jeudi que va débuter la table ronde autours de l'opérationnalisation de la gratuité de l'éducation de base. Une prérogative constitutionnelle mise en vedette par le Président Felix Antoine Tshisekedi lors de sa campagne électorale, promesse tant attendu par les parents qui peinent à envoyer leurs enfants à l'école.


" L' éducation de base est non seulement un service public que l'Etat doit fournir à sa population mais aussi un droit pour les enfants en âge scolaire. La RDC en fait une obligation constitutionnelle. L'heure est venue de matérialiser cette disposition." s'est exprimé ce mercredi  le ministre a. i de l'enseignement primaire, secondaire et professionnel dans une conférence de presse dans son cabinet de travail à la veille du lancement de la deuxième table ronde sur l'opérationnalisation de la gratuité de l'éducation de base.

Le ministre intérimaire,Emery Okundji  a non seulement affirmé la matérialisation de la vision du chef de l'Etat pour la gratuite de l'enseignement primaire dès cette année scolaire dans toute l'étendue du pays mais aussi détaillé l' objectif de cette table ronde qui consiste à examiner les modalités pratiques qui permettent la mise en oeuvre effective de cette gratuite dès la rentre scolaire 2019 - 2020." 

« Comme j’ai eu à le dire et à le souligner, en attendant les conclusions de la table-ronde, je vous informe officiellement que tous les frais de scolarité sous toutes ses formes sont supprimés (…). Aucun parent n’est appelé à payer ces frais-là. Ceux qui l’ont déjà fait doivent être remboursés. C’est clair comme l’eau claire dans un verre clair. C’est pour matérialisé la vision du chef de l’Etat », a déclaré Emery Okundji Ndjovu.

D'après l'entendement du de l'EPSP, la gratuité de l'enseignement de base dans les établissements publics se traduit par la prise en charge par le gouvernement des frais scolaires et autres selon la vision du Président de la République.

" Outre le réajustement des salaires des enseignants, les indemnités des transports et logements seront aussi  en charge par le gouvernement" a commenté le ministre Okundji.

Dans ses propos, le ministre de l'EPSP a précisé que les débats vont s'appesantir sur le cadre légal et réglementaire, le financement, les conditions d'accueil des élèves, la formation des enseignants, la qualité de l'apprentissage ainsi que la gestion du sous - secteur de l'EPSP, en terme de rationalité, de transparence.

En attendant les conclusions de la table ronde, le ministre de l'EPSP informe que tous les frais de scolarité, sous toutes leurs formes, sont supprimés dans tous les établissements publics de l'Education de base.


© Nakelasi/ Gaëtan Magalano


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire