il y a : il y a 2 d'années  (10/11/2019)   Ι   affichage: 2.13K   Ι   Commentaires:0


cérémonie de reflexion stratégique /©Photo Peqpesu

cérémonie de reflexion stratégique /©Photo Peqpesu


Sous la coordination du Ministère de l’EPST à travers le PEQPESU, les différents cadres et acteurs du système éducatif congolais ont pris part à la présentation du rapport provisoire relatif à la mise en place d’un cadre stratégique assorti d’un plan d’action pour l’enseignement secondaire en RD Congo.


C’est une étude d’une centaine de pages commandée par le Ministère de l'EPST et réalisée par le groupe Cayambe Education sur financement de la Banque Mondiale à travers le PEQPESU (le Projet d’éducation pour la qualité et la pertinence des enseignements aux niveaux secondaire et universitaire). Elle a pour principal objectif de contribuer à l’amélioration du système éducatif congolais dans son ensemble.

Présentée aux Directeurs chefs de service de l'EPST, aux Experts du SPACE, aux experts du monde professionnel et aux syndicats de l'EPST, cette étude, résultat d’une enquête réalisée entre février et septembre 2019, met en exergue d’importantes différences régionales en termes de scolarisation mais également d’offres scolaires. Cette disparité est perceptible au niveau des options techniques qui sont plus concentrées dans les grandes villes.

Il convient de noter qu’un délai de dix jours a été accordé aux participants pour proposer des amendements avant la validation finale de la stratégie et du plan d’action de l’enseignement secondaire.

Pour rappel, ce rapport ainsi que le plan d’action du cadre stratégique doivent être restitués et validés par les comités techniques provinciaux de l’éducation et la formation en provinces. C’est ce qui justifie l’organisation des ateliers en provinces et par le comité de concertation sectoriel de l’éducation à Kinshasa.

© Nakelasi/Peqpesu



Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire