il y a : il y a 2 mois  (06/03/2021)   Ι   affichage: 188   Ι   Commentaires:0


Images d'illustration

Images d'illustration


Débuté ce vendredi 05 mars, le procès sur le présumé détournement à l'EPST revient le mardi 09 mars, sur décision de la cour.


L’inspecteur général de l’EPST, Djamba Michel et Delon Kambay, directeur général de SECOPE sont les deux prévenus qui ont comparu en chambre foraine, à la prison de Makala, devant la cour d’appel de Kinshasa/Gombe.Au cours de cette phase d’instruction du dossier, l’IG de l’Epst a rejeté  tous les griefs retenus contre lui. Il est poursuivi pour détournement de trois différentes sommes. Il s’agit du détournement de 560.400.000 FC et de 348.657.35 FC au cours de l’année 2019 ainsi que de 11.727.178.453 Fc en 2020.

Dans sa réaction, il n’a pas reconnu tous les faits mis à sa charge. Selon lui, les différents fonds ont été affectés notamment à l’organisation des épreuves des TENAFEP ainsi que de l’EXETAT.Pour sa part, Delon Kambay, directeur général du SECOPE est accusé d’avoir détourné une somme de plus de 13 milliards de francs congolais. Ce dernier a sollicité une remise suite à son état de santé et son âge avancé qui ne sauraient encore lui permettre de tenir longtemps devant les juges.La cour sans prendre en compte cette demande, a tout de même, suspendu l’audience suite à l’obscurité qui gagnait du terrain.

Ainsi, il a été acté que l’audience prochaine aura lieu mardi 09 mars 2021, a déclaré le juge président, Ilunga.Entre-temps, les prévenus ont introduit les demandes de liberté provisoire. C’est depuis Janvier qu’ils sont incarcérés à la prison central.

©Nakelasi


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire