il y a : il y a une année  (03/02/2020)   Ι   affichage: 1.94K   Ι   Commentaires:0


Ministre des finances Sele Yalaghuli/©Photo droits réservés

Ministre des finances Sele Yalaghuli/©Photo droits réservés


Critiqué d'être précoce, le ministre des finances Sele Yalaghuli a, lors de l'Assemblée générale du Forum des Économistes du Congo, (FORECO) dimanche 2 février 2020, assuré que la gratuité de l'enseignement est faisable contrairement à ceux qui disent que cela est précoce.


au cours de son exposé, le Ministre déplore qu'en République Démocratique du Congo il y a d'un côté une élite qui veut s'enrichir et de l'autre côté, une minorité qui s'oppose à cet enrichissement et qui appelle à penser aux enfants qui n'ont pas des moyens.

"On ne peut pas imaginer que nous ayons des enfants qui sont dans les voitures en train d'aller à l'école et à côté vous voyez de petites filles de 8 ans, qui ont l'âge de vos enfants aussi, mais qui portent des oranges sous la pluie, des feuilles de manioc pour aller vendre alors que nous sommes dans une communauté humaine. On doit quand-même dire non, que ce n'est pas possible", a dit Sele Yalaghuli.

Pour le ministre des Finances, même si ces enfants ont des parents irresponsables, ils ont l'avantage de ne pas être né dans une communauté animale mais plutôt dans une communauté humaine.

"Nous pouvons nous substituer à ces parents par des mécanismes d'allocation des ressources que nous glanons", a renchéri Sele Yalaghuli.

S'agissant de la gratuité de l'enseignement de base décrétée par le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le ministre des finances affirme qu'elle est faisable.

"La gratuité de l'éducation dans ce pays je peux le dire c'est quelque chose qui est faisable, contrairement à certaines personnes qui ont critiqué que le président de la République ait décrété la gratuité parce qu'on en a pas les moyens. Si on a les moyens. Tout le problème ce qu'on ne collecte pas tous ces moyens et deuxièmement, le peu qu'on collecte, il y a une petite caste qui estime que nous nous devons d'abord nous servir", a déploré le ministre des finances.

Poursuivant son intervention, Sele Yalaghuli a appelé l'économiste Congolais à éclairer la société par son intelligence, sa formation, sa conduite et par son engagement citoyen.

©Nakelasi/ED


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire