il y a : il y a 2 semaines  (21/02/2021)   Ι   affichage: 113   Ι   Commentaires:0


Images d'illustration/ ©Photo droits tiers

Images d'illustration/ ©Photo droits tiers


Les enseignants, à travers la Fédération nationale des enseignants du Congo (FENECO/UNTC), ont, au cours d’une réunion extraordinaire, présenté le samedi 20 février, le cahier des charges en vue de la consolidation de la gratuité de l’enseignement de base prônée par le chef de l’État.


Dans une déclaration signée par son secrétaire général, Augustin Tumba Nzuji, la Feneco exige le paiement sans délais de tous les vrais enseignants N.U du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) et celui des Affaires sociales.

Entre-temps, FENECO/UNTC) recommande que soit élaguée tous les faux enseignants sur la liste du SECOPE, de restructurer et de publier tous les établissements scolaires et de lister tous les enseignants payés ou non par l’État congolais.

Aussi la FENECO/UNTC appelle-t-elle à la convocation de la commission paritaire de Bibwa et au paiement de la collation pour la correction de l’examen d’État de 2020.Par ailleurs, elle attend la fixation des dossiers de justice mettant cause des hauts cadres de l’EPST et la protection les enseignants contre les abus des gestionnaires qui ponctionnent dîmes, frais de loyer et autres frais sur le salaire des enseignants.

©Nakelasi / Depeche.cd


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire