il y a : il y a 2 d'années  (30/07/2019)   Ι   affichage: 1.88K   Ι   Commentaires:0


Photo officielle des participants au forum sur l'éducation/ ©Photo CGC

Photo officielle des participants au forum sur l'éducation/ ©Photo CGC


"Le chômage qui touche encore une plus grande partie de la population africaine en général et de la RDC en particulier en ce 21e siècle, trouve sa source notamment dans l’inadaptation du système éducatif et de formation africain aux besoins du marché." déclaration du ministre congolais a.i de L’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel à la Conférence sur la promotion de l’enseignement secondaire en Afrique qui se cloture ce mardi à Johannesburg en Afrique du Sud.


"Dans le cadre du développement du capital humain des lacunes majeures existent sur les plans de l’offre et de la demande." s'est exprimé Emery Okundji dans ces assisses consacrée à la Promotion de l’Enseignement secondaire dans le continent africain.

Dans cette optique, il ajoute : 

" Il apparaît dès lors impérieux d’adapter notre système au contexte du marché afin de le rendre efficace, tout en renforçant la gouvernance aux niveaux systémique et institutionnel. L’émergence des NTIC  offre à nos pays et à notre jeunesse des opportunités de création d’emplois." 

Le Ministre a.i Okundji a rappelé à l’assistance quelques réalisations dans le domaine de l'enseignement entreprisent par le pays de Lumumba en  adoptant depuis décembre 2015, la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation 2016 - 2026 alignée sur la Loi- cadre de l’enseignement national et l’ODD 4.

« Cette stratégie met en place un programme de réforme axé sur un alignement plus efficace de l’offre de main-d’œuvre sur la demande du marché de travail. Elle donne aussi la possibilité pour les jeunes d’acquérir le savoir-faire orienté vers les besoins du développement socio-économique de notre pays. Au niveau de l’enseignement secondaire ce programme de  réforme vise particulièrement la rénovation du système éducatif aux fins du renforcement de l’enseignement et de l’apprentissage des mathématiques et des sciences ainsi que de la lecture. Pour ce qui est spécialement de l’enseignement Technique et Professionnel, ce programme de réforme est principalement axé sur la consolidation d’un partenariat efficace avec le secteur privé afin d’augmenter la pertinence des formations et leur attrait en tant qu’offre éducative », a expliqué Emery Okundji.

Dans sa parole, le ministre de l'Epsp a remercié le Gouvernement Sud-Africain et l’Association pour le Développement de l’éducation en Afrique d’avoir associé la RDC à cette grande messe dont l’objectif principal consiste à débattre des moyens de parvenir à des modèles innovants pour promouvoir l’enseignement secondaire en Afrique et de préparer les professeurs ainsi que les élèves aux nouveaux défis de développement.
 


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire