il y a : il y a 2 mois  (21/01/2021)   Ι   affichage: 240   Ι   Commentaires:0


SECOPE - Image d'illustration/ ©Photo droits tiers

SECOPE - Image d'illustration/ ©Photo droits tiers


Cités dans le rapport d’audit de l’Inspecteur Général des Finances (IGF), Le directeur national du Service National de la Paie des Enseignants (Secope) et l’Inspecteur général de l’EPST placés en garde à vue au parquet général de Kinshasa/Gombe ce jeudi 21 janvier 2021.


Ces personnes serraient accusées d’avoir faciliter l’existence des faux arrêtés antidatés de recrutement des agents et de création des écoles, ainsi que l’explosion du personnel non enseignant au détriment du personnel enseignant.

Rappelons que l’IGF avait indiqué dans son rapport que cinq personnalités de l’enseignement primaire et technique EPST sont impliquées dans le détournement de près de cinq millions.

©nakelasi/ depeche.cd


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire