il y a : il y a 9 mois  (16/09/2023)   Ι   affichage: 483   Ι   Commentaires:0


copyright/Radio Okapi

copyright/Radio Okapi


Le chef de la sous division de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) de Kyondo, Kahindo Kiyora, s’inquiète de la déperdition scolaire observée dans les écoles de son entité depuis la rentrée scolaire. Il l’a déploré au cours d’un entretien à Radio Okapi mercredi 13 septembre.


Tout en se félicitant de l’effectivité de la rentrée scolaire dans cette région, qui jadis était secouée par l’insécurité, Kahindo Kiyora condamne cependant l’attitude de certains parents qui continuent à emmener leurs enfants aux champs plutôt que de les retourner à l’école. 

« Toutes les écoles, même celles jadis des zones insécurisées, ont déjà rouvert leurs portes. Par rapport à l’effectivité de la rentrée scolaire dans les écoles du Graben, les effectifs des élèves ne sont pas encore tellement élevés. Parce que, certains élèves du Graben ont une autre mentalité différente de celle des élèves des autres sous-divisions ou des autres entités », explique Kahindo Kiyora. 

Il relève le risque que courent les élèves absentéistes : 

« Ce qui est étonnant est que certains élèves, au lieu d’aller à l’école, vont plutôt aux champs. Malheureusement, au détriment de leurs formations. Parce que quand un élève passe par exemple une ou deux semaines aux champs au lieu qu’il soit à l’école, il sera en train de perdre beaucoup de matières. Chose que nous condamnons ». 

Les cours, au niveau de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, ont repris le 4 septembre en RDC.


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire