il y a : il y a 9 mois  (07/03/2023)   Ι   affichage: 749   Ι   Commentaires:0


seance de travail du Ministre Mwaba et l'association des promoteurs des écoles privées

seance de travail du Ministre Mwaba et l'association des promoteurs des écoles privées


Désormais la demande d’agrément des écoles privées devra répondre à une série des critères précis sans précédent tel qu’exigé par le Ministère de l’EPST.


ans le souci d’améliorer l’éducation en République démocratique du Congo, le ministre tony Mwaba, après l’effectivité de la gratuité de l’enseignement, de focalisé sur les conditions d’instruction des élèves. Après la descente et l’évaluation de quelques écoles en terme de viabilité( ndlr: infrastructure, localisation géographique, condition d’apprentissage des élèves, le niveau et la fiche de préparation des enseignants etc); se focalise désormais sur les critères d’octroi d’agrément des écoles privées .


Jadis très simpliste autre fois, les critères d’agrément d’une école viennent d’être durcis en vue de n’accorder l’autorisation d’exploitation qu’aux écoles répondant aux critères tels qu’exigés par le Ministère de l’EPST.


Parmi les critères renforcés , lors de la soumission du dossier, le promoteur devra se munir des listes des enseignants, leurs contrats de travail et leurs copies de carte d'électeur, au delà de  toutes les pièces exigées par la loi.


Cette décision prise ce lundi 06 mars a pour objectif de formaliser le fonctionnement des écoles comme des vraies entités fonctionnelles répondant aux normes professionnelles et pédagogiques et non comme des petits commerces.


Rappelons que depuis la nomination de Tony Muaba à la tête de l’EPST, plusieurs réformes ont été entreprises dans le sens de la consolidation de la gratuité, l’amélioration de la qualité de l’enseignement et le traitement des personnels pédagogiques.



©Nakelasi


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire