il y a : il y a une année  (23/02/2023)   Ι   affichage: 542   Ι   Commentaires:0


 Lycée Saint-Thomas-d'Aquin de Saint-Jean-de-Luz

Lycée Saint-Thomas-d'Aquin de Saint-Jean-de-Luz


Une professeure de 53 ans a été tuée en plein cours dans sa classe ce mercredi 22 février 2023 dans son lycée privé Saint-Thomas d'Aquin à St-Jean-de-Luz dans les Pyrénées-Atlantiques. Un élève de 16 ans est mis en cause( l'hypothèse de la préméditation est retenue)


Une professeure d'espagnol du lycée privé Saint-Thomas-d'Aquin de Saint-Jean-de-Luz au Pays-Basque a été poignardée sur le thorax en plein cours par un élève de sa classe de seconde selon nos informations. Son pronostic vital avait été engagé et elle n'avait pu être transportée vers les urgences.

Agnès Lassalle, enseignante âgée de 53 ans, est décédée sur les lieux de l'agression. Le service régional de police judiciaire de Bordeaux est chargé de l'enquête. 

Selon France info, après avoir poignardé la professeure, l'élève s'est réfugié dans une autre classe avant d'être désarmé par un enseignant. Pris de panique, les autres élèves auraient alors pris la fuite par une porte donnant sur une autre salle. 

Meurtre avec préméditation

15h50.  "Une enquête a été ouverte pour assassinat, c'est-à-dire de meurtre avec préméditation", a indiqué ce jeudi, Jérôme Bourrier, lors d'un rapide point presse.

Le procureur de Bayonne, qui a annoncé qu'il donnerait plus de précisions sur les faits jeudi 23 février, a confirmé que le suspect, un élève âgé de 16 ans, était actuellement en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Bayonne, en charge de l'enquête.

" Son état est compatible avec la garde à vue. Il n'était pas connu des services de police ni de justice", a-t-il souligné. Au moment de son interpellation, l'élève s'était dit possédé et avait déclaré avoir entendu des voix l'enjoignant à tuer sa professeure. 


15h45. "Il serait prématuré de tirer des conclusions de ce drame épouvantable". En déplacement en Saint Jean de Luz, le ministre de l'Éducation Pap Ndiaye a déploré "un jour triste pour l'Education nationale". Le ministre a également salué "l'extraordinaire engagement et dévouement"  de l'enseignante tuée ce jeudi et s'est dit frappé par "la solidité, la dignité, les liens qui unissent les professeurs à leurs élèves".

"L'ensemble de la nation témoigne de son affliction et de son émotion", a-t-il poursuivi. 

Le collège lycée Saint Thomas d'Aquin, "un établissement réputé pour son calme, son sérieux et la sérénité de son climat scolaire" sera ouvert ce jeudi pour assurer la prise en charge des élèves. Une cellule psychologique a été mise en place. Une minute de silence aura lieu jeudi à 15 heures dans tous les établissements scolaires de France, ainsi que dans les centres SNU. 

Le suspect se dit "possédé"

13h15. L'élève soupçonné de l'agression et âgé de 16 ans a été interpellé et conduit au commissariat de St-Jean de Luz. Il était suivi pour une dépression selon nos sources. Ce lycéen est inconnu des services de police. Il aurait  déclaré avoir entendu des voix et être "possédé". Il a expliqué avoir entendu des voix, pendant la nuit, lui demandant de tuer sa professeure. Un examen psychiatrique devra être réalisé. 


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire