il y a : il y a 2 d'années  (13/03/2020)   Ι   affichage: 2.96K   Ι   Commentaires:0


Cérémonie de Diffusion de l'étude sur la privatisation de l'éducation. /©Photo Ymae

Cérémonie de Diffusion de l'étude sur la privatisation de l'éducation. /©Photo Ymae


Selon une étude réalisée par l'ONG Open Society Initiative for Southen Africa (OSISA) rendue public le 12 Mars par l'ONG YMAE, les privés détiennent plus d'écoles que l'Etat congolais qui est le pouvoir organisateur.


A Kinshasa par exemple, Plus de 70% d'écoles sont détenus par les Privés contre seulement 30% par l'État pouvoir organisateur.

Ceci est un fait qui aggrave la marchandisation de l'éducation, de fossé entre riche et pauvre, rend difficile la gouvernance du secteur éducatif et est à la base de l'injustice sociale au sein du secteur de l'éducation.

L'éducation qui est un vecteur essentiel du développement des États, ne peut être un instrument efficace du développement que si elle demeure principalement un fait public et ne fait pas en conséquence l'objet d'une marchandisation.

Cette tendance inquiète l'ONG YMAE qui en a fait son cheval de bataille en partenariat avec OSISA pour la suite des activités:

"C'est pourquoi, nous vous rassurons, avec l'appuie de notre partenaire OSISA, de la suite des autres activités en vue d'améliorer la gouvernance, la responsabilité sociale et la justice dans le secteur de l'éducation en RDC." déclare Serge Bondendi Sécrétaire Général de YMAE ONG.

©Nakelasi/ED


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire