il y a : il y a 6 mois  (20/04/2021)   Ι   affichage: 341   Ι   Commentaires:0


le pont sur la rivière Kasaï effondré/ ©Photo droits tiers

le pont sur la rivière Kasaï effondré/ ©Photo droits tiers


Les élèves de Tshikapa sont obligés de traverser le pont effondré en rampant sur les barres métalliques frôlant ainsi la mort pour aller étudier; un exercice qui devient leur quotidien depuis quelques jours.


Les élèves sont obligés de frôler la mort au quotidien car ils doivent traverser le pont effondré pour aller étudier à Kanzala et Dibumba situé à l'autre rive.
"Nous traversons le pont de la rivière Kasaï dans ces conditions parce que nous manquons des moyens de traverser la rivière." Déclare MWAMBA TSHAMALA élève finaliste à l’Institut Gédeon 2 alors que plus d’une personne condamne ces pratiques qui se passent sous les yeux des agents de l’ordre commis à ce poste pour interdir justement aux piétons de passer.

"Nous interpellons les autorités au niveau national, car c’est sur la nationale N1, qu’ils regardent la situation qu’il y a ici; c’est catastrophique. Il y a des jeunes gens (étudiants et surtout élèves) qui prennent ce risque pour aller étudier de l’autre côté de la rive. Quel risque ? C’est comme un entrainement commando qu’ils subissent tous les jours, Ils sont suspendus dans le vide. Les autorités provinciales qui connaissent le mécanisme pour interpeller Kinshasa (ndlr: les autorités nationales à Kinshasa) pour que le pont soit réhabilité juste ce tronçon-ci. Je crois que célà soulagerait pas mal des gens. C’est un danger permanent qu’on ne saura pas en dire plus. Ça fait froid au dos voir ces jeunes gens en bleu et blanc escalader et prendre des risques tous les jours juste pour aller étudier. Regardez le courant d’eau qu’il y a la bas ……. Franchement." Raconte une personne trouvée sur le site.

Le risque et danger auxquels s’exposent les élèves et autres personnes qui empruntent ce pont hors usage nécessitant une rapide réhabilitation ne laissent pas indifférent les habitants de Tshikapa qui lancent ce cris d’alarme à l’endroit des autorités tant provinciales que nationales pour sa réparation.

Une réhabilitation annoncée dans 20 jours

Selon l’ONG ACAJ,  un haut représentant du gouvernement central avait annoncé que le pont effondré sur la rivière Kasaï à Tshikapa sera réhabilité par l’Office de Routes dans 20 Jours sur le financement du FONER (Fond National d'Entretient Routier).

Le pont Kasaï long de 150 m linéaire a été construit en 1942 par une  société belge qui exploitait les diamants de joaillerie de Tshikapa à l’époque coloniale.

©Nakelasi/ED


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire