il y a : il y a une année  (09/07/2021)   Ι   affichage: 1.82K   Ι   Commentaires:0


Images d'illustration/ ©Photo droits tiers

Images d'illustration/ ©Photo droits tiers


L'Association Nationale des Parents d'élèves du Congo, ANAPECO, a formulé 5 recommandations à l'endroit des autorités du pays pour améliorer le secteur de l'éducation en RDC.


C'est au cours de la cérémonie du lancement des travaux de l'atelier sur le financement innovant de la gratuité de l'enseignement primaire tenu ce jeudi 8 juillet que les 5 recommandations ont été lues.

D'entrée de jeu, ce représentant de l'ANAPECO a rendu un vibrant hommage au  Président de la République Félix Tshisekedi qui a pris la courageuse décision de rendre gratuit l'enseignement primaire. Il conçoit la mise en œuvre de la gratuité de l'enseignement comme une indépendance.   


"Pour nous parents la mise en œuvre de la gratuité de l'enseignement primaire qui a pour corollaire la fin de la prise en charge des enseignants par les parents est véritablement notre deuxième indépendance. Parce que nous avons brouillé sur ce système pendant 27 ans. 
La gratuité de l'enseignement primaire dans les écoles publiques est une réalité indéniable. L'ANAPECO qui a représenté tous les parents dans les travaux préparatoires à l'atelier proprement dit sur la mise ne œuvre de la gratuité peut le témoigner ", a-t-il dit. 


Assurant le leadership du mouvement parental en RDC, le représentant de la, ANAPECO a listé deux grands problèmes générés suite à la gratuité de la situation. La première, il dénonce le comportement mafieux de la part de quelques gestionnaires des écoles publiques et conventionnées accompagnés par certains parents inciviques. 

Le deuxième constat se base sur le surpeuplement des écoles publiques à tel enseigne que les enseignants sont débordés avec des salles de 80 voire 100 élèves, influant négativement sur la qualité des enseignements/apprentissages. 

Ainsi, pour l'efficacité du secteur de l'éducation en RDC, l'ANAPECO a-t-il formulé cinq recommandations. Ces dernières se présentent  de la manière suivante : 

" 1. L'homme étant au centre de tout il est impérieux que l'Etat tienne ses engagements envers ses travailleurs qui sont les enseignants, si l'on veut atteindre un rendement optimum C'est-à-dire la qualité de l'enseignement. 

2. Le gouvernement que vous dirigez se penche sur la construction des nouvelles infrastructures scolaires et la réhabilitation de celles qui sont délabrées dans toutes les provinces de la RDC en vue d'accueillir davantage nos enfants dans les conditions propices à l'apprentissage. 

3. La mise à la retraite honorable des enseignants qui ont rendu un loyaux service et la formation des nouvelles recrues. 

4.  nettoyer les bureaux gestionnaires qui ne répondent plus aux normes et où les effectifs sont pléthore et non nécessaires.

5. L'inspection devra quant à elle innover dans ce méthode, contrôle, de formation pour plus d'efficacité.

Voilà les cinq recommandations formulées par L'ANAPECO. 

Béni Kinkela


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire