il y a : il y a un mois  (29/10/2021)   Ι   affichage: 248   Ι   Commentaires:0


ouverture de la commission paritaire Gouvenrment-Banc Syndical/©EPST

ouverture de la commission paritaire Gouvenrment-Banc Syndical/©EPST


Le gouvernement et le banc syndical des enseignants reprennent les travaux de la commission paritaire ce 28 octobre 2021 à kisantu dans la province du Kongo central.


Après la Suspension des pourparlers il ya quelques jours,Ces travaux ont été lancé par le Vice-premier ministre  et ministre de la Fonction publique Jean Pierre Lihau, en présence de plusieurs membres du gouvernement tels que le ministre d’Etat au Budget Aimé BOJI, du ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique le professeur Tony Mwaba Kazadi, du vice-ministre des finances, de la vice-ministre de l’EPST, de quelques députés nationaux, du Secrétaire Général à l EPST et du  budget, des Directeurs des Services centraux de l’EPST et de la délégation des syndicalistes à l’ EPST.

Ces participants ont été accueillis par l’administrateur du territoire de Madimba et du représentant du banc syndical des enseignants, qui ont remercié le chef de l’État pour avoir instruit le gouvernement de signer l’arrêté interministériel pour l’aboutissement heureux de ses assises suspendus il y'a quelques jours.

Le président de l’intersyndical des enseignants de l’EPST a appelé tous les enseignants à reprendre normalement le travail, car la volonté du gouvernement congolais de trouver solutions aux conditions sociales des enseignants est manifeste à travers la reprise de ses assises.

Pour sa part, le Ministre de l’Enseignement Primaire Secondaire, secondaire et Technique le professeur Tony Mwaba Kazadi  a souligné que le premier citoyen, le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est résolument engagé à la pérennisation de la gratuité de l’enseignement de base.

Tony mwaba kazadi a rappelé aux participants le sens de responsabilité pour l’amour de la patrie et de nos enfants.

«Le gouvernement est déterminé par sa bonne foi de respecter ses engagements.                                 

Il est temps et à cette occasion de lever l’équivoque pour une solution définitive.

La signature de l’arrêté interministériel pour la convocation de ses assises ayant été faite, ses assises constituent un cadre de réflexion pour l’intérêt de nos enfants, a t-il dit.

Le Vice-premier Ministre, Ministre de la fonction publique et représentant personnel du premier ministre Jean Pierre Lihau a demandé aux participants d’emprunter un seul chemin qui mène vers la paix sociale et de la reprise des activités scolaires au sein de toutes les écoles publiques et d’aller vers un compromis au regard de la réalité budgétaire.

« L’avenir, c’est nos enfants », a précisé  Jean Pierre Lihau, car dit-il, « Le gouvernement congolais est attentif aux revendications des enseignants.

Le gouvernement  réaffirme sa volonté d’améliorer les conditions sociales de l'enseignant congolais.La gratuité de l’enseignement Primaire est irréversible et le Chef de l’état y tient.

Chaque acteur de ce processus doit faire preuve de sursaut  patriotique. Le cadre permanent du dialogue est mis en place pour trouver des solutions aux problèmes.

Que nos enfants retrouvent le chemin de l’école », a t-il conclu.

©Nakelasi/EPST


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire