il y a : il y a 3 semaines  (21/04/2021)   Ι   affichage: 1.9K   Ι   Commentaires:0


Sama Lukonde, Premier Ministre/ ©Photo droits tiers

Sama Lukonde, Premier Ministre/ ©Photo droits tiers


Dans un contexte très particulier notamment celui de la pandémie Covid-19, gratuité de l’enseignement programme phare du Chef de l’Etat en difficulté, voici la thérapie que propose le Premier Ministre pour ce sous secteur.


Le nouveau Premier Ministre et toute son équipe gouvernementale sont attendus dans les prochaines heures devant la représentation nationale pour esquisser le contenu de son programme du Gouvernement dans le cadre de la cérémonie d'investiture. Un programme qui, dans son secteur éducation (ndlr: EPST) pour les 3 prochaines années va s’articuler de la manière suivante :

- Faire l'état des lieux du programme de réhabilitation, construction et modernisation des écoles entamé par le gouvernement à travers le programme PRISE 
- Poursuivre la construction et la réhabilitation des écoles en fonction des besoins prioritaires, partant de la carte scolaire 

  •  Conclure un partenariat avec des promoteurs d’écoles privées, propriétaires des bâtiments scolaires viables en leur apportant une assistance impliquant le contrôle régulier de l’Etat dans le fonctionnement de leurs écoles
  • Accroître l’enveloppe des frais de fonctionnement
  • Installer les bibliothèques et laboratoires d’expérimentation en vue d’améliorer la qualité de l’enseignement

- Réunir tous les experts du secteur afin de mettre à niveau le programme de l'éducation nationale et améliorer la qualité de l’enseignement 
  • Réformer et uniformiser le programme scolaire (manuels scolaires et programmes scolaires)
  • Maîtriser les effectifs du personnel, des bureaux gestionnaires et des écoles afin d’assurer l’assainissement dudit secteur
  • Veiller au strict respect des critères de recrutement, instaurer un système de sélection rigoureux des enseignants ainsi qu’assurer la formation initiale et continue de ces derniers
  • Redynamiser le travail de suivi des Inspecteurs dans les écoles
  •  Mécaniser les nouvelles unités de la maternelle au secondaire dans les établissements publics
 - Moderniser et créer des écoles techniques, de grandes écoles polytechniques et d’ingénierie Equiper les écoles sus-citées des outils informatique et didactique spécifiques
  • Accroître l’enveloppe de l’intervention de l’Etat dans le fonctionnement de celles-ci

- Orienter les élèves à suivre les filières techniques et polytechniques afin d’accroitre le nombre annuel de diplômés issus de ces dernières

- Insérer un cours sur l’entrepreneuriat dans le programme de l’enseignement primaire et/ou secondaire ainsi que celui de calligraphie de l’école maternelle à la 8ème année primaire

- Intensifier la création des centres de formation et des écoles professionnelles

- Améliorer le traitement du personnel enseignant
  • Organiser un recensement général des effectifs, afin de déceler d'éventuels doublons et/ou fictifs et ce, avant l'application du barème de Mbudi
un chantier immense constitué des grandes reformes dans le secteur pour essayer de sauver l'éducation de nos enfants. Après l'Investiture, le Premier Ministre devra répondre à toutes ces attentes dans le délai le plus bref possible pour ainsi impulser un nouvel élan car le peuple lui attend l'effectivité des actions.


© nakelasi


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire