il y a : il y a 12 mois  (30/11/2018)   Ι   affichage: 505   Ι   Commentaires:0



La situation qui prévaut au sein de la Mutuelle de Santé des Enseignants (MESP) ne laisse personne indifférent, le gouvernement congolais lors d’un conseil des ministres présidé par le Président de la République s’est décidé de mettre fin à ce désordre qui règne depuis plusieurs mois.


La 12ème réunion extraordinaire du conseil des ministres tenue le 23 novembre dernier à l’immeuble du gouvernement avait épinglée la situation au sein de la MESP demandant ainsi au Ministre de l’EPSP de clarifier la situation et restructurer la mutuelle .
4 grandes missions lui ont été confiées à savoir :
- la restitution de la gestion de la mutuelle à leur vrais membres qui sont des enseignants 
- l’affectation d’un comptable public auprès de cette structure;
- ordonner une enquête judiciaire et un audit financier pour identifier les réserves présentement constituées en vue de l’implantation de la MESP dans toutes les provinces et enfin;
- la décentralisation des fonds alloués à la MESP.

rappelons que la mutuelle de santé des enseignants traverses des zones de turbulence depuis quelques mois déjà, le violon ne s’accorde pas entre le ministre de l’EPSP Gaston MUSEMENA et le Conseil d’Administration de la mutuelle qui à la base de ce désaccord, les troublantes révélations du ministre du tutelle faisant état d’une megestion constatée au sein de la mutuelle privant ainsi les enseignants de jouir pleinement de leurs droits; 70% du budget de la mutuelle serait attribué au salaire du personnel et le 30% pour le soin des enseignants ; ce qui est inacceptable selon le ministre.

Une restructuration est attendue dans les prochains jours afin de régler ce problème, de prévenir un conflit Ministère - conseil d’administration de la mutuelle, et aussi pour que les enseignants jouissent pleinement de ce qui leur revient de droit selon les dispositions légales.  
-- NaKELASI --


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire