il y a : il y a 3 mois  (14/09/2019)   Ι   affichage: 375   Ι   Commentaires:0


Lycée Bosangani à Kinshasa/ ©Photo droits tiers

Lycée Bosangani à Kinshasa/ ©Photo droits tiers


La scène s'est produite au sein des écoles "Lycée Sacré cœur / Bosangani" situé dans la commune de la Gombe. La coordonatrice de ces trois écoles primaires qui défendait l’attitude des enseignants qui refusent de donner cours depuis le 02 septembre 2019 s’est fait mordre au bras par un parent d’élève signe de révolte pour les propos peu courtois tenus par cette religieuse.


Une morsure digne d'une cannibale sur le bras de cette pauvre religieuse qui se voit attribuer le rôle d' avocate du diable dans cette scène propre d'un théâtre de chez nous. Le refus des enseignants de dispenser les leçons aux élèves et la réaction de la sœur seraient à la base de ce spectacle malheureux.

Tout a commencé par un échange violent entre les parents d'élèves et les enseignants de ces écoles qui grèvent timidement depuis 10 jours. cette grève est motivée par l'absence des outils qui doivent accompagner la gratuité de l'enseignement tels que la fourniture en  craies et autres. objet pédagogique.

Pressé par les parents, le directeur de l’école a fait appel à la religieuse(Coordonatrice) visiblement pour calmer la situation. Faute des stratégies de communication et manque de tact ainsi que de diplomatie, la sœur s’est retrouvée avec un hématome au bras.

Certaines écoles conventionnées catholiques ne dispensent pas le cours depuis la rentée scolaire (2 septembre) au motif ci-haut cités alors que les parents chaque jour viennent déposer les élèves à l'école avec espoir que ceux-ci étudient. 

© Nakelasi/ SCoop RDC/ Gaëtan Magalano


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire