il y a : il y a 4 semaines  (24/01/2020)   Ι   affichage: 102   Ι   Commentaires:0


ville de Kananga/©Photo droits tiers

ville de Kananga/©Photo droits tiers


A Kananga les élèves (4.000) risquent de ne pas poursuivre avec les cours pour cette année scolaire 2019-2020. L’alerte a été lancée mercredi 22 janvier par un groupe d’enseignants non payés (NP) de sept écoles publiques, non conventionnées. Ils s’étonnent de ne point retrouver leurs noms sur les listes de ceux qui seront payés à la fin de ce mois de janvier 2020.


Ils exhortent les autorités à s’impliquer pour décanter leur situation. Ils exhortent les autorités à s’impliquer pour décanter leur situation. « On a constaté que nos listes avaient disparu, depuis le mois de juillet 2019. Quand nous allons voir le chef d’antenne du SECOPE [Service de contrôle et de la paie des enseignants], il va nous répondre que nous sommes parmi les écoles ayant le code 80/60 (et que) le Chef de l’Etat a donné l’autorisation de servir d’abord celles du code 80/50. Or, le Chef de l’Etat n’a pas parlé de code, il a dit que tous les NP seraient payés au mois de janvier », a affirmé un délégué de ces enseignants.
Il a fait remarquer que la promesse du Chef de l’Etat de payer tous les enseignants NP n’est pas respectée. Selon lui, les enseignant des quatre écoles primaires et trois écoles secondaires ne sont pas servis. Cette situation risque de préjudicier près de quatre mille élèves.

En réaction, le chef d’antenne du SECOPE appelle les concernés à la patience. Il indique qu’il s’agit d’un processus, au cours duquel leur cas sera résolu vers le mois d’avril 2020 ; étant donné qu’ils ont été récemment codifiés.


©Nakelasi: ED


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire