il y a : il y a 7 mois  (04/03/2019)   Ι   affichage: 2.21K   Ι   Commentaires:6


Activité cérébrale d'un enfant / © Photo droits tiers

Activité cérébrale d'un enfant / © Photo droits tiers


Vous allez apprendre à votre jeune enfant, avant qu’il soit scolarisé (mais aussi après), au moins autant de savoirs et de savoir-faire qu’il en apprendra à l’école. Mais c’est en étant son parent et non pas son professeur que vous lui transmettrez le plus de connaissances. Spontanément d’ailleurs, c’est d’abord à vous que l’enfant posera mille et une questions


L’intelligence n’est pas scellée dans notre ADN, l’environnement joue également un rôle important dans le développement des capacités intellectuelles de votre enfant. « Les gènes ne s’expriment que dans un environnement donné » résume le professeur en psychoéducation. Ainsi, plus on grandit dans un environnement stimulant, plus on a de chances de développer nos capacités intellectuelles.

Voici quelques astuces pour développer l’intelligence de votre enfant avant l’école primaire :

• Répondez à ses questions et suscitez-les à partir de son univers personnel (ce qu’il peut observer à la maison ou lors de promenades) et de ses centres d’intérêts. Sortez avec lui dans la nature pour lui enseigner le vivant.

• Prenez du temps (au moins 10 minutes par jour) pour discuter de façon informelle avec lui sans autre activité particulière.

• Faites autant d’activités physiques et sportives que possible en sa compagnie pour l’aider à maîtriser son corps et à connaître ses limites physiques.
• Protégez son sommeil, C’est durant le sommeil que les outils de l’intelligence se restaurent et que les acquisitions prennent leur place.
• Lisez-lui des histoires, apprenez-lui des comptines et questionnez-le sur ce qu’il comprend. Demandez-lui de vous raconter les dessins animés qu’il regarde. Donnez-lui des livres même s’il ne sait pas encore lire. 
Favorisez chez votre petit les temps de jeux, seul, avec ses copains ou avec vous si vous avez plaisir à le faire, car cela favorisera son imaginaire et son ingéniosité. Privilégiez les jeux de construction, les activités graphiques, les puzzles, les jeux de poupées ou de personnages, les jeux pédagogiques sur ordinateur aux dépens des jeux vidéo et surtout de la télévision. Montrez-lui également ce que vous lisez au quotidien : affiches dans la rue, titres d’émissions dans les magazines télé, ou encore laissez-le jouer sur un traitement de texte d’ordinateur en l’accompagnant. Utilisez des logiciels pédagogiques avec lui à condition que ceux-ci soient véritablement interactifs et qu’il y prenne du plaisir. Il ne s’agit en aucun cas de faire du forcing, car vous risqueriez de le dégoûter des apprentissages scolaires à court ou à moyen terme.

• Initiez-le à la musique, amenez-le plutôt au musée qu’au cinéma, faites-le participer à la préparation des repas ou aux activités de rangement en les lui présentant comme un loisir et non comme une corvée.
Aidez-le à se repérer dans le temps et dans l’espace en l’informant régulièrement sur ces notions. Par exemple, apprenez-lui à se servir du calendrier ; indiquez-lui le nom des rues que vous empruntez avec lui, et en les désignant sur une carte… Familiarisez-le avec sa famille en situant chacun de ses membres par rapport aux autres. Évoquez le passé à l’aide de photos de famille ou de visites de château.

C’est avant tout l’amour d’apprendre que vous devez lui transmettre. Les liens affectifs qui vous unissent à votre enfant et les fonctions parentales qui sont les vôtres ne feront pas de vous le meilleur professeur pour votre enfant, mais grâce à tout ce que vous lui transmettrez et au cadre affectif et éducatif que vous lui offrirez, il pourra profiter au mieux de ce que l’école lui apportera pour enfin briller dans son cursus.

© Nakelasi


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire