il y a : il y a 2 mois  (04/03/2024)   Ι   affichage: 462   Ι   Commentaires:0


copyright/ radiookapi

copyright/ radiookapi


La coordination des comités d’élèves de Butembo(Nord-Kivu) demande au gouverneur de province d’exempter les élèves finalistes déplacés et orphelins de guerre du payement de frais de participation à l’examen d’Etat. Mais aussi, de diminuer le montant de 130 000 francs congolais, fixé dans son arrêté pour d’autres finalistes de la partie Est du pays, victime de l’insécurité.


Cette demande des comités des élèves vient à la suite des recommandations de la société civile locale, à l’issue de ses échanges, mercredi dernier à Butembo, avec la direction provinciale de l’EPST Nord-Kivu 2. C’était pour analyser les différentes revendications de la communauté autour de la fixation des frais de participation à l’examen d’Etat pour cette année.

La coordination des comités d’élèves de Butembo(Nord-Kivu) soutient que beaucoup de parents sont dans une précarité qui ne leur permet pas de payer ces frais tel que fixés par l’autorité provinciale.

« Dans notre zone, il y a plusieurs enfants orphelins et déplacés dont les parents travaillaient avant, mais n’ont plus cette possibilité de subvenir aux différents besoins à la suite de l’insécurité. Une zone où les routes sont bloquées, les parents n’ont plus accès aux zones où ils se ravitaillaient, d’autres sont déjà tués. C’est devenu compliqué. C’est ainsi que nous demandons au gouverneur de voir de quelle manière, il peut exempter au payement des frais de participation, tous ces élèves déplacés et orphelins de guerre », a plaidé Jacques Tungela, président de la coordination des comités d’élèves de Butembo.

Et d’ajouter :

« Aussi de voir de quelle manière diminuer le montant fixé pour d’autres élèves finalistes dans la zone. Franchement, c’est quelque chose que nous attendons de lui. Nous lui supplions pour soulager ces élèves finalistes ».

En réaction, le gouverneur du Nord-Kivu, général major Peter Cirimwami a annoncé, samedi dernier, que les discussions vont continuer avec les autorités de l’EPST à Kinshasa pour trouver une exonération en faveur des élèves finalistes déplacés de guerre. 

Le gouverneur a fait cette annonce à l’issue de la rencontre avec la coordination provinciale de la société civile.

Pour lui, il appartient au Gouvernement central de prendre la décision d’exonérer ou pas, tous les finalistes, en cette période où la province est en difficulté.

Mais pour les élèves du Nord-Kivu, en général, les frais de participation à l’examen d’Etat de cette année sont désormais rabattus à 100 000 francs congolais, a dit le général major Peter Cirimwami.

La mesure devrait modifier l’arrêté du 12 février dernier qui fixait ces frais à 130 000 francs congolais par élève finaliste, soit environ 50 dollars américains.



Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire